Sadhya, repas de fête, retour du Kérala #1

De retour d’une cure ayurvédique (ce qui explique le silence sur le blog, j’avais prévu de rédiger des articles sur place mais le réseau est si capricieux que cela n’a pas été possible) au Kérala (Sud de l’Inde), je vous présente l’un des repas qui nous a été servi : le sadhya, repas de fête traditionnel.

Ce jour-là nous avions :  pickles (lamelles de navets aux graines de moutarde), julienne de légumes, différents curries :  carottes et noix de coco fraîche, potiron, chips de banane plantain, morceaux de banane caramélisés dans du jaggheri (sucre extrait de la canne à sucre), pule indji (sorte de mélasse aigre-douce), papadum (pain), riz arrosé d’une sauce aux légumes, un thoran (curry sec de légumes et noix de coco fraîche râpée) de pois cassés 

Le Sadhya (ou banquet en Malayalam, variante du mot sanskri Sagdhih qui signifie repas commun) est une variété de plats servis traditionnellement au Kérala sur des feuilles de bananier (il y en a partout, il suffit de sortir avec des ciseaux).

C’est un festin végétarien préparé à la fois par les hommes et les femmes, spécialement quand il y a de grandes quantités à faire pour des mariages ou autres événements.

Traditionnellement, les invités sont assis jambes croisées sur des matelas et prennent la nourriture de la main droite. Il n’y a pas de couvert.

Il peut y avoir jusqu’à une trentaine de plats pour un simple service. Mais pour une fête très importante, on peut aller jusqu’à 64 plats.

Le plat principal est le riz servi avec d’autres plats appelés Kootan incluant des curries comme Parippu, Sambar, Rasam, Pulisseri ainsi que  d’autres préparations comme Kaalan, Avial, Thoran, Olan, Pachadi, Kichadi, Koottukari, Elissery,

Les plats sont disposés sur la feuille de banane dans un certain ordre. Par exemples les pickles sont disposés dans le coin supérieur gauche et les bananes dans le coin inférieur gauche.

Les ingrédients principaux sont le riz, les légumes, la noix de coco et l’huile de noix de coco, abandants au Kérala.

La tradition veut qu’après le repas, on mâche des feuilles de bethel avec du citron  censé aider à la digestion et nettoyer la bouche.

1 Comment

  • février 4, 2018

    r-c-c

    haaaa… le Kérala, quel endroit fantastique. j’en garde tellement de beaux souvenirs!

Laisser un commentaire