Nouveau dans les rayons : un lait qui rémunère au juste prix son producteur

ce-lait

Depuis une petite semaine, on trouve des briques de lait La marque du consommateur  dans une chaîne de supermarchés. En cette période de crise pour les producteurs laitiers, La marque du consommateur,  répond à un cahier des charges défini par le consommateur et non par la grande distribution.

21 octobre 2016 dans un supermarché

21 octobre 2016 dans un supermarché

La marque a répondu à un cahier des charges défini par le consommateur  suite à une consultation sur internet composée de 7 questions portant sur la nourriture du bétail, les conditions d’élevage, l’origine du lait (France ou non?),  des bêtes en pâturage ou non, plus ou moins longtemps. Et surtout quelle rémunération du producteur ? Alignée sur le cours mondial, ou bien permettant au producteur de se payer convenablement, ou bien encore permettant de se faire remplacer et de s’offrir du temps libre.

Le prix de base incompressible était  de 69 centimes le litre. Puis, il a augmenté en fonction des exigences du consommateur: 7 centimes de plus pour assurer une rémunération convenable à l’éleveur; plus 6 centimes pour que la nourriture des vaches laitières soient sans OGM ; 3 centimes supplémentaires pour un fourrage d’origine locale. Et ainsi de suite. Coup de chance, les manifestations des producteurs de lait contre Lactalis ont donné  un écho retentissant à l’initiative. En à peine quinze jours, plus de 5 000 « consommateurs » se prêtent au jeu. Aujourd’hui, ce sont 7000 réponses qui ont été envoyées.

Si l’initiative fonctionne, plus de 7 millions de litres devraient être écoulés. De quoi permettre à 51 producteurs au bord de la faillite de retrouver le sourire.

Evidemment, on peut imagine faire la même chose avec d’autres produits avec le consommateur comme patron. D’ailleurs sur le site, il est question de jus de fruits, de pizza etc..

On revient toujours au même leitmotiv : être ou devenir un consommateur – acteur

Related posts:

1 Comment

  • octobre 25, 2016

    LECLERC Françoise

    je suis seule il faudrait aussi le faire en 1/2 litre

Laisser un commentaire