Tarte à la praline, maison Sève

Tarte praline 001

La tarte à la praline est une grande spécialité de la région Rhône-Alpes, pardon Auvergne-Rhône-Alpes.

Voici la petite histoire de la tarte de la maison Sève dont j’ai eu l’occasion de parler il y a quelque temps.

En 1905, un maître pâtissier s’installe à Champagne au Mont d’Or et a l’idée de donner à ses pralines la couleur des roses cultivées dans de nombreuses roseraies de la région. C’est grâce à cette couleur qu’il entend séduire cette nouvelle clientèle qui, venant de Lyon, était habituée au raffinement des maisons du centre ville. Lyon et sa région découvrent alors la tarte à la praline, un nouveau dessert dont la notoriété ne cessera de croître jusqu’à la seconde guerre mondiale, d’autres pâtisseries allant même jusqu’à l’imiter. Durant les périodes troubles de la guerre puis sous l’occupation, le manque de matières premières va contraindre la production de tartes à s’interrompre. C’est alors que la turbine en cuivre, servant à la confection de pralines fut cachée puis oubliée.

La pâtisserie changea ensuite plusieurs fois de propriétaires avant d’être acquise en 1991 par Gaëlle et Richard Sève. Le couple découvre alors, cachée dans ses caves, la précieuse turbine, la fait restaurer et entre en contact avec les descendants des premiers propriétaires. Avec leurs conseils, Richard Sève modernise la recette des tartes. Les amandes sont à nouveau torréfiées à coeur avant d’être enrobées de sucre rouge légèrement vanillé dans la vielle turbine, comme autrefois. 

(copier-coller de la présentation)

Related posts:

1 Comment

  • octobre 17, 2016

    omothermix.com

    Cette recette est gourmande. Elle fait saliver. J’adore la couleur et le gout doit être top 😉

Laisser un commentaire