L’Atelier Nespresso avec Davy Tissot, Joannic Taton et Fabrice Sommier

Carpaccio 5

Toujours en marge du Sirha dont je vous ai  beaucoup parlé, j’ai été invitée (un immense merci à Thomas) à l’Atelier Nespresso, concept déjà présenté à Stockholm, à Lyon, à Sao Paulo et à Zurich. Le principe : proposer des expériences de dégustation en conviant de grands  chefs à venir créer, cuisiner, échanger avec le public. J’avais choisi de passer ce moment privilégié en compagnie du chef  Davy Tissot à la tête du restaurant étoilé Les Terrasses de Lyon.

Nespresso (5)

Dès l’entrée dans les lieux (un studio photo), nous sommes accueillis par de grands portraits des chefs et pâtissiers participant à l’opération : Jean-François Piège, Emmanuel Renaut, Thibaut Sombardier, Davy Tissot,  David Toutain , Christelle Brua, Yann Couvreur et Joannic Taton.

Nespresso (7)

Après un verre nous permettant d’attendre  l’arrivée de tous les convives, nous montons à l’étage pour nous installer.

Nespresso (10)

Je partage la table avec les autres blogueurs présents : Estelle, Jeremy, Julie, Juliette, et Swann.

Nespresso (19)

Davy Tissot et Joannic Taton disent quelques mots sur leur choix de recettes
Nespresso (29)suivi par le très talentueux Fabrice Sommier, élu Meilleur sommelier de France par  Gault et Millaut 2015, que j’avais déjà rencontré lors de l’opération La table du Comté, et qui nous parle des accords mets et vins de cette soirée.

Nespresso (34)

Au menu (chaque plat comportant bien sûr une déclinaison autour du café),

Nespresso

un  carpaccio de Saint-Jacques, fine gelée de Grand Cru Arpeggio au citron vert confit, mousseux de potimarron

Carpaccio 7

un délice : finesse des fruits de mer, acidité du citron vert, pointe d’amertume parfaitement maîtrisée de la gelée de café, rondeur du potimarron. Nous pouvions à tout moment nous lever, interroger les chefs, suivre la progression du dressage

Carpaccio 1

ce mousseux de potimarron, un vrai bonheur,

Carpaccio 8Suit une soupe de chataîgnes de l’Ardèche (recette que je publierai avec toute sa progression dans les jours qui suivent), champignons sauvages, Grand Cru Dulsão do Brasil, façon cappucino

Soupe chataignes 18

puis une quenelle soufflée de crustacés, langoustines marinées au Grand Cru Dulsão do Brasil, sauce citronnelle coco

Quenelles 13

et là encore on a pu suivre la progression,

Quenelles 2

Dernier plat avant le dessert : un flanc de pigeon de Bresse rôti lentement au four,

Pigeon 8

salsifis braisés au miel de truffe blanche,

Pigeon 2

sauce Albufera et crème de Grand Cru Dulsão do Brasil

Pigeon 13

que le chef vient nous servir à table.

Pigeon 14

Puis en dessert : biscuit amaretti, crémeux et ganache au Grand Cru Arpeggio, sorbet passion

Biscuit 7

S’ensuit bien sûr un café, of course… de grands plaisirs visuels et gustatifs.

A la fin de la soirée, le chef passe au milieu des tables, répondant aux questions, expliquant,

Nespresso (122)

plaisantant

Nespresso (124)

se pliant bien volontiers aux séances photo, en compagnie de Joannic Taton.

Nespresso (149)

Il faut bien quitter ce lieu, dédié ce soir-là aux plaisirs de la table

Nespresso (135)

et rentrer.

Nespresso (148)

Laisser un commentaire