Des fleurs au goût électrique

Découvert de curieux petits boutons floraux répondant au nom de Sechuan Buttons. La couleur jaune et toutes ces petites capsules sont autant de promesses de pétillement.

     Sechuan_20buttons_20los_20black

Et effectivement, sur la langue, cela explose, picote. Heureusement que j’avais été prévenue…. Vous vous souvenez, quand on prenait une pile électrique plate et qu’on touchait de la langue les deux languettes en même temps pour voir si la pile était chargée.. et bien c’est à peu près cela comme sensation. 

Ce bouton de fleur est consommé au Sud de la Chine, dans la province du Séchuan, connue pour ses plats épicés. Y pousse aussi le poivrier qui donnera le poivre de Sechuan. On trouve aussi les Sechuan Buttons  en Afrique et Amérique du Sud.

                Poivre_sechuan

Poivre de Sechuan (photo extraite du livre de Sonia Ezgulian et Emmanuel Auger Une cuisinière sur la route des épices)

Au mytique restaurant catalan  El Bulli, on peut déguster de fines galettes (tacos) ressemblant à des osties que Ferran Adria  parsème des minuscules "capsules" formant le bouton de Sechuan.  Ferran Adria propose aussi la leche eléctrica (lait électrique), boisson/mousse, elle aussi parsemée de boutons de Sechuan. Les initiés nous expliquent que cela permet de préparer les papilles à toutes les audaces gustatives. Pas tout à fait demain que je me rendrai chez le "maître" (toujours le vocabulaire des initiés) d’El Bulli, donc il faut faire confiance à leurs témoignages…

D’autres plantes sont de plus en plus à l’honneur : les "micro-végétaux", non seulement utilisés pour leurs aspects décoratifs mais aussi transformés dans des recettes.

         Herbes_gros_plan

Rock chives (Chine, goût ail doux), Sakura Cress (Japon, goût radis), Tahoon Cress (Himalaya, goût forêt), Basil Cress (Italie, goût basilic)

Related posts:

10 Comments

  • janvier 26, 2007

    Joel

    Bienvenue dans le monde des blogs

    Bonjour,
    Je ne connaissais pas du tout ces fleurs. Il faut dire que mes connaissances en art culinaire sont très très limitées.
    Votre blog est très bien fait, clair , net , comme je les aime .
    Je le met en lien sur le mien
    Amicalement

  • janvier 26, 2007

    aude

    tiens, je vois que nous avons un livre en commun dans notre bibliothèque culinaire… J’aurais aimé manger au restaurant de Sonia Ezgulian, mais il a fermé juste à mon retour en France. :^(

  • janvier 26, 2007

    Choupette

    Bienvenue dans la blogosphère culinaire! Et merci de me faire déccouvrir ces fleurs que je ne connaissais pas du tout. Pour ce qui est de El Bulli je crois qu’il y a à prendre mais aussi à laisser mais tout est affaire de goût. 😉

  • janvier 26, 2007

    menus propos

    Bienvenue parmi nous!

  • janvier 26, 2007

    peggy

    Très intéressant ce billet.. je ne connaissais pas ces fleurs, maintenant me voilà intriguée! ciao e buon viaggio in Italia!

  • janvier 28, 2007

    Papilles&Pupille

    Je ne connaissais pas du tout non plus. Je vois tout à fait la sensation dont tu parles 😉

  • avril 8, 2007

    Hugo

    On en trouve chez Tang sous leur nom malgache : Bred Mafam. Un plein sac pour quelques euros !
    Pas la peine d’aller à Roses pour ça !
    Ce sont les fleurs du liseron d’eau.
    C’est surtout intéressant pour faire une bonne blague aux amis.
    À condition de leur faire ensuite un bon dîner si on veut qu’il le reste !

  • avril 8, 2007

    Hugo

    On en trouve chez Tang sous leur nom malgache : Bred Mafam. Un plein sac pour quelques euros !
    Pas la peine d’aller à Roses pour ça !
    Ce sont les fleurs du liseron d’eau.
    C’est surtout intéressant pour faire une bonne blague aux amis.
    À condition de leurs faire ensuite un bon dîner si on veut qu’ils le restent !

  • octobre 15, 2007

    Tiuscha

    Le hugo t’a répondu, c’est bien la même chose, brèdes mafannes (orthographe francisée j’imagine) mais je ne me suis pas risquée, Samania m’avait dit de ne manger que les feuilles, je vais lui transmettre ton billet…

  • septembre 12, 2015

    Pierre

    j’y ai goûté au restaurant « le coup de fourchette » à BREST. Excellent et très surprenant comme impression

Laisser un commentaire