Prix Eugénie Brazier, les femmes à l’honneur, c’était avant hier..

La remise des prix Eugénie Brazier a eu lieu mercredi à l’Hôtel de Ville de Lyon. J’avais déjà fait un post sur ce sujet lors de l’édition 2015

Petit rappel :  l’association des Amis d’Eugénie Brazier a créé en 2007 le Prix Eugénie Brazier pour récompenser chaque année :

  • un livre de cuisine écrit ou conçu par une femme ou sur la cuisine des femmes  (Grand Prix)
  • une illustratrice, une photographe d’un livre autour de la cuisine de femmes  (Prix de l’iconographie et de l’image)
  • une auteure d’un roman gourmand  (Prix du roman et essai gourmand)
  • un livre de cuisine de femme des pays francophones ou d’ailleurs (Prix de la Francophonie et d’ailleurs)

Un comité de lecture se réunit en amont pour une préselection. Puis le jury, présidé cette année par Isabelle Haeberlin,  l’épouse du chef triplement étoilé Marc Haeberlin,  affine son choix. 

Voici les résultats pour l’édition 2017 : 

Grand Prix Eugénie Brazier :  Les recettes d’une connasse de Fiona Schmidt (Hachette)

Prix de l’Iconographie et de l’Image : Manger Libanais de Kamal Mouzawak,  illustrations de Ayla Hibri et Zeina Abirache (Marabout)

Prix de la Francophonie et d’Ailleurs : Kalamata de Julia Sammut (Kéribus)

Prix du comité de lecture : Femmes d’ici, cuisines d’ailleurs , ouvrage collectif (Albin Michel)

Cour de coeur du jury : La table palestinienne de Reem Kassis (Phaïdon)

Voici de belles idées de  cadeaux…

Laisser un commentaire