Retour des Cyclades, une recette : la fava

Dans le dernier post, j’évoquais la cuisine grecque et une belle découverte lors de mon séjour dans les Cyclades : la fava, le plus souvent servie en entrée. C’est tout simple à faire et l’accord entre la douceur de la purée de fava, l’aigre doux des oignons, l’acidité du citron et des câpres est parfait. 

Cette plante (Vicia faba) est une légumineuse de la famille des Fabaceae. On France, on l’appelle féveroles. Evidemment, l’idéal est de s’en procurer chez un marchand grec. Sinon, des pois cassés jaunes peuvent faire l’affaire. 

Les graines ressemblent à des pois cassés jaunes ou à des lentilles jaunes. 

Au musée de Fira, on trouve la fava peinte sur des poteries antiques.

Ingrédients : 500 g de graines de fava, 1 l d’eau, 2 oignons rouges, miel, câpres, huile d’olive, sel, poivre, citron

Faire bouillir l’eau. Ajouter sel, poivre et un peu d’huile et les graines de fava. Laisser cuire  pendant une heure environ en remuant avec une cuiller en bois. 

Pendant ce temps, préparer  la compotée d’oignons : éplucher les oignons, les émincer. Dans une poêle, faire chauffer un peu d’huile et faire blondir les oignons avec le miel. Laisser compoter. Réserver.

Lorsque les graines de fava sont cuites, les écraser. Ajouter un peu d’huile d’olive si besoin et un peu de jus de citron. Disposer dans une assiette creuse avec câpres, compote d’oignons et des quartiers de citron. 

 

Related posts:

Laisser un commentaire