Jus ou nectar, nectar ou jus?

Nectardéchois (97)

Il y a quelque temps, je vous parlais d’une visite chez un producteur de fruits dans la Drôme qui faisait transformer ses fruits en Ardèche chez Nectardéchois, société coopérative d’intérêt collectif et atelier artisanal au service des particuliers comme des professionnels, à partir de 100 kg de fruits. La transformation se fait lot par lot, chacun étant sûr de repartir avec le jus (ou le nectar) de sa propre production, indispensable quand on est en bio. J’ai eu l’occasion de passer quelques heures sur place.

Le jour de ma visite,

Nectardéchois (92)

la matinée était consacrée aux cerises (une petite exception pour un producteur venu avec des fraises) Nectardéchois (17)donc aux nectars. En effet, les fruits à noyau ne peuvent se transformer qu’en nectar, mélange de purée de fruits, d’eau et de sucre. Nectardéchois essaye de ne traiter qu’un fruit par jour (cerises ou abricots ou pêches..).

Nectardéchois (72)

Chaque producteur ou particulier (ayant pris rendez-vous) arrive avec ses cerises équeutées. Pour 350kg de fruits, on peut escompter environ 500 litres de nectar. L’opération dure en général deux heures par producteur ou propriétaire en fonction de la quantité de fruits apportés, de la taille des bouteilles (de 25 cl à 1 l), etc…

Nectardéchois (1)

Les fruits sont répandus sur le tapis d’une machine extrayant la purée.

Nectardéchois (8)

Les noyaux et résidus sont conservés

Nectardéchois (16)

pour être épandus.

Nectardéchois (87)

La purée de fruits part dans de grandes cuves portant le nom du producteur ou particulier ayant amené ses fruits.

Nectardéchois (43)

La purée est pesée,

Nectardéchois (44)

puis analysée afin de déterminer le taux de sucre et le taux d’acidité. En fonction des résultats, on ajoute plus ou moins d’eau et de sucre. Vient ensuite l’étape de la pasteurisation (86°C – 87°C pour le nectar, 84°C – 85°C pour les jus).

Le nectar est alors mis en bouteille

Nectardéchois (29)

et les cuves lavées et rincées pour accueillir les fruits du producteur suivant.

Nectardéchois (48)

Parallèlement, les étiquettes imprimées au nom du producteur ou propriétaire

Nectardéchois (56)

sont collées sur les bouteilles

Nectardéchois (33)

Ensuite, place au conditionnement : mise en caisse, en carton…selon le choix du producteur

Nectardéchois (64)

qui n’a plus qu’à charger son véhicule

Nectardéchois (68)

 

et partir avec sa cargaison et sa facture.

Nectardéchois (69)

 

Necatardéchois produit aussi ses propres jus et nectars, en achetant les fruits aux producteurs.

Nectardéchois (59)

Cela a commencé par une rencontre avec un producteur d’oranges confites qui n’utilisait que le zeste des oranges et n’avait pas de débouché pour le fruit épluché. Nectardéchois a ainsi fabriqué du jus d’orange, ce qui a permis aussi de maintenir une activité en dehors de la pleine saison des fruits puis a étendu sa gamme à des arômes simples ou composés. Ces jus et nectars se retrouvent dans les épiceries des environs.

Nectardéchois (94)

Les clients de Nectardéchois attirés par le principe du lot par lot et de la relative faible quantité minima demandée (ailleurs on exige souvent 300 ou 500 kg minimum, ce qui écartent les particuliers) viennent des environs (Ardèche bien sûr et Drôme) mais aussi du Vaucluse, des Bouches du Rhône, de Gard, de la Loire et Haute Loire.

Nectardéchois (28)

A la création, il s’agissait d’une association transformée depuis en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) employant 5 à 6 personnes (CDI, CDD). La forme juridique et la participation active des différents acteurs sont aussi des éléments qui attirent les producteurs et particuliers.

Il s’agit maintenant de stabiliser l’activité de l’atelier, développer de nouveaux produits (transformer des légumes par exemple), trouver de nouveaux débouchés, et rester dans une gamme de produits du terroir au même titre que les bières produites localement ou les vins etc…Il est même question d’ouvrir une deuxième structure.

Le particulier peut venir chercher ses jus et nectars le 1er samedi de chaque mois en matinée. Petite précision : les jus et nectars ont une DLUO de 3 ans. Ne vous en privez donc pas!

Adresse :
Le Calvaire
07410 Pailhares
tél : 04 75 06 12 18

Related posts:

Laisser un commentaire