La Saint Valentin avant l’heure

A la suite d’un concours, j’avais gagné une enveloppe à dépenser comme je le souhaitais. J’ai choisi d’essayer Au 14 février, restaurant mouchoir de poche (14 couverts) dont j’avais à maintes reprises entendu parler.

Le nom du restaurant doit son origine au restaurant Au 14 février situé rue du 14 février dans le petit village de Saint Valentin dans l’Indre, ouvert en décembre 2005. C’est là qu’exerçait le chef  Tsuyoshi Arai qui  tout naturellement, lorsqu’il a ouvert un restaurant à Lyon en juillet 2009, a gardé le même nom.

Le chef souhaite faire découvrir l’esprit d’une cuisine française nuancée par le savoir faire japonais. Pas de carte, à part celle des vins, pas de choix donc. On nous demande juste s’il y a des produits que nous n’aimons pas. Le menu est intitulé Q.E.D.  abbréviation de la formule latine « Quod erat demonstrandum » (la démonstration est ainsi achevée). Le menu est construit autour de 8 plats et change tous les jours en fonction du marché.

Comme la salle est pleine à peu près en même temps, toutes les personnes présentes semblent communier autour du même plat au même moment, ce qui donne une atmosphère particulière. J’avais déjà eu cette impression chez Georges Blanc dans son restaurant lyonnais lorsqu’il avait donné carte blanche à Grégory Cuilleron et que toute la salle mangeait la même chose au même moment.

Passons à table!

En apéritif (en supplément) une coupe de champagne au jus de yuzu, une idée à retenir..

avec du pain toasté avec du saucisson de Lyon

jus de Granny Smith et de céleri, pointe d’huile d’olive,

mousse de foie de volailles, vinaigre balsamique, raisins secs, shiso, pousses de betterave, sur lit de trévise,

oeuf mollet, gaufre de pommes de terre, sauce moutarde

variation de tomates, gaspacho de tomates et pastèques

foie gras des Landes poêlée, figue rôtie au vinaigre balsamique, feuilles de raisin, purée potimarron/orange

bonite grillée dans un bouillon de bonite, courgette, fleurs de courgette, oignon rouge, melon jaune

lotte, piperade, girolles, artichauts, croûtons, chou romanesco, poudre d’olives séchées

pigeonneau, sauce au foie de pigeonneau, légumes, poivre de Séchuan, salade de pourpier

assiettes de fromage

sorbet melon espuma Schweppes et Ricard

glace caramel, mousse fruit de la passion, mangue, guimauve, citron vert en tube de sucre

assiette de mignardises

Un régal, les viandes et le poisson étaient parfaitement cuits, surtout le pigeonneau et la bonite, le foie gras était parfait, le sorbet melon et espuma pastis surprenant, le service à la fois discret et efficace. Une adresse à retenir.

Au 14 février, 6 rue Mourguet 69005 Lyon  tél 04 78 92 91 39  Formule unique à 75€/personne

5 Comments

  • septembre 13, 2012

    Valérie (Franche-Comté)

    Oulala que de jolies réalisations on n’ose y toucher :-))
    Bon après midi

    Valérie.

  • septembre 13, 2012

    colinette

    oh que oui!! il y a de bien belles réalisations;

  • septembre 13, 2012

    auxdelicesdefany

    merci pour ce joli reportage photo.
    Bises.
    Stéph

  • septembre 15, 2012

    choupette88

    Quelle jolie présentation !!! la petite fleur violette c’est une fleur de bourrache ?
    Un petit vote pour ma table si tu ne l’as pas déjà fait, le lien est sur mon blog et la table s’appelle Sylvie. Merci par avance et bon w-e ! bisous

  • […] recette presque 100% cueillette du jardin sur une idée du chef Tsuyoshi Arai, dont j’ai parlé il y a quelques […]

Laisser un commentaire