Flan japonais Chawanmuchi avec les bouillons Ariaké

Comme l’an dernier, j’ai été sollicitée pour faire une recette avec les fameux bouillons Ariaké.  Je me suis souvenue d’un délicieux flan que nous avait préparé notre copine P. qui a vécu quelques années au Japon. C’est cette recette qui m’a inspirée pour celle que je propose dans le cadre du concours Ariaké – 750g – Joël Robuchon.

Edit : ma recette est arrivée 7ème sur 60 environ. Pas mal, non? Si 2 parmi les 5 finalistes se désistent (je ne leur souhaite pas, bien sûr), j’irai défendre ma recette devant Joël Robuchon.

Ingrédients  pour 4 flans : 100 g de blancs de poulet, 4 crevettes crues , 4 champignons noirs (ou shiitakes) séchés, 4 pois gourmands, coriandre (au Japon, on utilise du mitsuba), 3 oeufs, 4 dl de bouillon de volaille Ariaké (au Japon le bouillon s’appelle dachi), 1 cuiller à café  de sauce soja, 1 cuiller à café de  mirin.

Plonger les champignons secs dans l’eau chaude pendant une heure environ jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Faire chauffer le four à 180 °C.

Préparer le bouillon Ariaké selon les consignes indiquées sur la boîte. Dans un cul de poule, mélanger la quantité souhaitée de bouillon Ariaké, la sauce soja et  le mirin. Porter à ébullition et laisser tiédir.

Blanchir les pois gourmands 30 secondes dans de l’eau bouillante salée. Rafraîchir immédiatement dans de l’eau glacée.

Couper le poulet en fines lamelles. Laver et décortiquer les crevettes, enlever les boyaux noirs.
Couper les champignons. Hacher grossièrement la coriandre.

Battre les oeufs sans les faire mousser (enlever la mousse s’il y en a), ajouter le liquide tiède et passer au chinois.
Mettre dans les ramequins le poulet, les champignons, les pois, la coriandre et les crevettes. Ajouter le liquide.

Disposer les ramequins dans un plat allant au four, ajouter un fond d’eau pour faire cuire au bain marie. On pourrait aussi faire une cuisson à la vapeur.

Enfourner le plat et laisser cuire environ 30 mn.

Pour surveiller la cuisson, piquer un flan avec une brochette, un liquide limpide devra remonter à la surface indiquant que les flans sont cuits.

A la fin de la cuisson, décorer avec quelques feuilles de coriandre. On peut ajouter quelques zestes ou poudre d’agrumes (yuzu par exemple).

Imprimer la recette seule

 

Related posts:

4 Comments

  • septembre 6, 2012

    Valérie (Franche-Comté)

    Contenu et contenant me plaisent beaucoup
    il y a bien longtemps que je n’ai plus Japoniser et chinoiser 🙂
    Je te souhaite un agréable jeudi
    Valérie.

  • septembre 6, 2012

    Valérie (Franche-Comté)

    J’ai changé l’adresse !!
    Bises

  • septembre 6, 2012

    evelyne

    UN BOL BIEN GOURMAND JE ME SUIS INSCRITE SUR LA CARTOGRAFIE MAIS JE NE VOIS PAS MON BLOG PEU ETRE DEMAIN BISOU

  • décembre 15, 2016

    Kana

    Le dashi ne correspond absolument pas à du bouillon de poule. Il s’agit d’un bouillon de poisson. À savoir de la bonite, et il y a aussi du miso. C’est totalement différent.

Laisser un commentaire