Tout savoir sur le Mojito

 

Le Mojito, tout un art.. et en été, quel plaisir!  Savez-vous qu’il vaut mieux écraser les feuilles de menthe que les ciseler? En savoir plus avec Havana Club

Depuis les années 1990, le Mojito est décliné par les barmen français. Mais qui connaît l’origine du savant mélange à base de rhum élaboré dans tous les bars du monde ? .Il est né sur l’île de Cuba, tout comme le rhum Havana Club. Ainsi, à travers leur origine géographique commune, le lien entre la marque cubaine et le cocktail cubain s’est imposé dans plus de 80 pays dans le monde.

Les origines du Mojito.

Aucun doute possible : l’origine du Mojito est 100% cubaine. Toute son histoire repose sur celle de la canne à sucre, dont on fait le rhum.

La légende raconte qu’au XIXe siècle, les pirates du navire le Drake consommaient les eaux-de-vie de canne à sucre produites sur l’île de Cuba arrangées de quelques feuilles de menthe parfumées. Dès 1910, le jus de citron vert serait venu agrémenter le breuvage primaire. L’assaisonnement frais aurait pris le nom de « Mojo ». S’il en est peut-être inspiré, le Mojito n’est né ni dans les cales ni sur le pont d’un bateau pirate, mais bel et bien dans un bar de La Havane. Attiré par le jeu des mélanges, un barman cubain s’est attribué la paternité de ce cocktail qu’il a élaboré à base du meilleur rhum local de l’époque. Il a apporté un équilibre aux saveurs de son mélange et a révélé un rituel d’élaboration. Passionné par son métier, il travaillait alors au bar-club « La Concha », à l’ouest de la capitale, là où les clubs sont légion. Son succès se confirme dans les années 1920 et 1930.
On trouve des traces de sa recette dans le Manual Oficial del Club de Cantineros datant de la période marquée par l’interdiction des boissons alcoolisées aux États-Unis.
Le cocktail Mojito se fera remarquer dans toute la littérature à travers « la Floridita » et « La Bodeguita del Medio » célèbres bars qui ont contribué à son développement.

La véritable recette

Boisson officielle de Cuba, le Mojito fait concurrence aux cocktails les plus appréciés par les barmens : Cosmopolitan, Americano … Le vrai Mojito cubain se fait avec des glaçons et non de la glace pilée. On utilise la tige de la menthe macérée, et pas les feuilles de menthe. Elle détient les huiles essentielles qui lui donnent son goût. A Cuba, on utilise la poudre de sucre blanc, et non pas le sucre brun. L’Angostura est apparue beaucoup plus tard dans le Mojito, pour lui conférer une note amère. Sa présence rappelait la saveur du whisky. Si chaque barman a son astuce, le Mojito classique reste une valeur sûre.

La recette : prendre un verre à Mojito, deux cuillères à café de sucre blanc, ajouter le jus d’un demi citron vert, sans les quartiers pour éviter l’amertume de la peau du citron. Ajouter deux branches de menthe fraîche, 9 cl d’eau gazeuse, piler, ajouter 4,5 cl de Havana Club 3 ans, et enfin 4 glaçons entiers …

A consommer avec modération, évidemment.

Source : communiqué de presse de la marque Havana Club.

 

Related posts:

4 Comments

  • juillet 25, 2012

    Valérie (Franche-Comté)

    C’est bien un excellent breuvage
    Je te souhaite une agréable soirée
    Valérie.

  • juillet 26, 2012

    Pierre-Alain

    Il y a quelques jours j’ai découvert le CAMPARI MOJITO. C’est très frais, belle couleur rouge et bien moins alcoolisé qu’un mojito au rhum. Je vous le conseille!

  • juillet 28, 2012

    muriel

    C ‘est ma belle-fille qui m’a fait découvrir le mojito depuis peu et je t’avoue que, depuis, je suis devenue accro !!!!!

  • juillet 29, 2012

    colinette

    j’en ai entendu pas mal parler de ce mojito sans encore avoir eu l’occasion de gouter ..
    j’ai utilisé mes dernière feuilles de menthe hier!!
    lors de mon prochain achat, j’y penserai!!
    merci beaucoup

Laisser un commentaire