Grand Fooding d'été + réouverture Musées Gadagne

  Fooding_2009_095

Comme l’année dernière, quelques chefs, la plupart étoilés, ont fait escale à Lyon pour participer à l’évènement du Grand Fooding. C’était dimanche.

  Fooding_2009

Le Grand Fooding s’était déjà posé à Paris et Nice en mai avant de gagner Strasbourg, Marseille et Toulouse.

  Fooding_2009_062

Cela fait la sixième année que l’opération a lieu, pour le bonheur de tous. Rappelons que les bénéfices sont reversés à Action contre la faim.

   Fooding_2009_042

Comme l’an dernier, le lieu (les Subsistances, laboratoire international de création artistique, lieu culturel lyonnais, siège de l’école des Beaux-Arts), est au début presque vide

Fooding_2009_002

puis se peuple au fur et à mesure des entrées.

Fooding_2009_089

A l’entrée, on nous distribue quelques cuillers pour les dégustations futures.

Fooding_2009_092

Les premiers chefs que j’ai pu rencontrer avant que la foule n’envahisse les lieux,  furent René et Maxime Meilleur.

  Fooding_2009_004  Père et fils en préparation avant l’ouverture

Ils tiennent la Bouitte (qui veut dire "petite maison" en patois savoyard), à la fois hôtel de charme et restaurant au coeur de la Savoie. Ce lieu authentique existe depuis 33 ans.

Ils viennent, il y a moins d’un an,  d’obtenir leur 2ème étoile, la première ayant été obtenu il y a 6 ans. Le fils a été formé par le père et le père s’est formé tout seul… Un parcours atypique pour ce jeune chef, ancien compétiteur de ski. Père et fils s’emploient à mettre en avant les produits du terroir avec un concept que je trouve assez sympathique. Leur conception de leur métier et la crise ont provoqué depuis quelques mois une remise en question essentielle dans leur façon de faire.

Quand on est à table chez eux (45 couverts), on ne sait pas ce que l’on va manger. Il y a une liste de produits sur la carte, régulièrement changée, par exemple : artichauts, agrumes, gentiane, poisson, agneau etc.. On indique ce que l’on n’aime pas comme ingrédient et on se laisse faire. Toute la table mange la même chose. C’est une découverte et une surprise à chaque fois.

Pourquoi le Grand Fooding? : une envie de bien faire et une façon de se faire connaître. Pour l’occasion, ils avaient concocté une émulsion de polenta sur rable de lapin.

Fooding_2009_044Fooding_2009_046 Maxime et René au dressage

Presque à côté du stand de la Bouitte, se tenait le chef Mauro Colagreco, Chef du Mirazur à Menton, restaurant désigné cette année 35ème meilleur restaurant au monde dans le cadre du Prix San Pelegrino, alors que Mauro Colagreco recevait le titre de ”cuisinier de l’année” 2009 par le guide gastronomique Gault Millau France.

Ce chef argentin partageait son espace avec la société Ricard qui avait concocté un cocktail, "le Ricardito",  à base de pommes, menthe, céléri et Ricard.

  Fooding_2009_005Fooding_2009_040

Pour l’occasion Mauro Colagreco avait préparé des tapas.

  Fooding_2009_006

Mauro Colagreco est le seul chef qui fera la tournée de toutes les villes de France dans le cadre du Grand Fooding. Ce qui l’a attiré dans l’opération, c’est de participer à l’aventure, le côté convivial et simple…

La cour, engazonnée pour l’occasion,  devient le siège d’un grand pique-nique improvisé.

Fooding_2009_111Fooding_2009_098

Troisième rencontre,  avec des fromagers cette-fois, ceux de la fromagerie Mons Maréchal, situé au coeur des Halles de Lyon, maison connue depuis 1890. Tous les deux, Hervé Mons et Etienne Boissy sont MOF (Meilleurs ouvriers de France) dans leur domaine et à cette occasion j’ai découvert que la tenue des fromagers était beige, couleur de la crème m’expliquèrent-ils. 

  Fooding_2009_017

Ils avaient préparé des faisselles de fromage blanc, avec de la crème fraîche très très très entière, des copeaux de radis et une pincée de cumin.

   Fooding_2009_055Fooding_2009_018

Les deux protagonistes ont tout de suite accepté de participer à un évènement sympathique permettant de mettre en avant des produits de qualité auprès du grand public.

A côté se trouvait l’hôtel-restaurant Le Flocon de sel, installé à Mégève, représenté par Emmanuel Renaut, encore un MOF.

Fooding_2009_019 Emmanuel Renaut aidé par un jeune bloggeur

Il avait préparé des petites tartelettes au céleri rave, herbe de la montagne et fleurs de ciboulette.

Fooding_2009_101Fooding_2009_028

Les petites tartelettes noires sont faites de farine de riz noir. 

Il y avait aussi des cubes de mousse de brochet au barbecue, jus d’écrevisses, amandes et herbes du jardin. Le feu était alimenté avec des branches de résineux.

Fooding_2009_026

Ensuite on dresse les cubes avec la bisque et le tout est parsemé de thé vert et de farine fumés.

  Fooding_2009_106Fooding_2009_103

Presque en face,  Roberto Bonomo du restaurant Sapori e colori. J’ai appris qu’il s’agissait d’un des seuls restaurants italiens de Lyon ne proposant pas de pizza. Cet italien est installé à Lyon depuis 5 ans et vit entre Rome et Lyon. Il avait proposé des anti pasti : crème de truffe, tuile de parmesan, roquette et jambon italien, partageant son stand avec la marque San Pellegrino.

  Fooding_2009_056Fooding_2009_013

En continuant de faire le tour, on se retrouve avec Christophe Aribert du restaurant les Terrasses d’Uriage.

  Fooding_2009_070

Après le succès remporté l’an dernier par sa recette et l’excellent moment qu’il avait passé, il revient avec de nouveau une féra mais cette fois-ci grillée au pain, citron, bergamote, poireau et fenouil.

  Fooding_2009_032Fooding_2009_031

Sur un lit de fondue de fenouil, sont disposés quelques poireaux nouveaux, quelques dès de citron et les "tartines" grillées de féra ainsi qu’une émulsion à la bergamote.

   Fooding_2009_080

The last but not the least, Nicolas Le bec, 2 étoiles. L’année dernière, il était revêtu d’une sorte de treillis, cette année il portait un casque de chantier.

Fooding_2009_063

Nicolas Le Bec, depuis la création du Grand Fooding a toujours souhaité participer à l’étape lyonnaise. Après les boules de viande l’an dernier, il a proposé cette année un parmentier de queue de boeuf dans un oeuf et une brochette de boeuf Angus à la réglisse.

Fooding_2009_064

Ce fut comme d’habitude un moment fort sympathique et voir les chefs, que l’on imagine souvent inaccessibles, être si simplement en contact direct avec le grand public, donnant de leur temps et de leur énergie pour une noble cause est réjouissant.

  Gadagne_r_ouverture_017

Comme nous étions dans l’évènementiel et que nous quittons un lieu de patrimoine, restons dans l’évènement de la journée d’aujourd’hui : la réouverture, après des années de fermeture pour rénovation,  des Musées Gadagne, musée d’histoire de la Ville de Lyon et musée des marionnettes du monde. Au moment de la publication de ce billet, aura lieu l’inauguration avec Mme la Ministre de la Culture, les édiles lyonnaises et plusieurs milliers de personnes attendues…

Une visite toute en images, au milieu de cet ensemble Renaissance prestigieux. Le bâtiment en lui-même est remarquable.

Gadagne_r_ouverture_005Gadagne_r_ouverture_010

Au fil de la visite, des détails d’architecture

Gadagne_r_ouverture_006Gadagne_r_ouverture_004

Les vestiges de tout un ensemble de boiseries datant du XVIIIè siècle, dont il ne reste que le plafond

Gadagne_r_ouverture_071

L’autre volet de cet ensemble architectural, accessible pour la première fois au public, est le jardin qui part à l’assaut de la colline de Fourvière.

Gadagne_r_ouverture_050

Jardin en pots, jardin mêlant plantes médicinales, tinctoriales, d’ornement, symboliques

Gadagne_mus_e_005Gadagne_r_ouverture_053

donnant sur le café, nouveauté aussi dans le musée

Gadagne_r_ouverture_057

ainsi que sur le petit théâtre, autre nouveauté, avec une jauge de 150 places environ où se donneront concerts, spectacles de marionnettes, conférences…

Gadagne_r_ouverture_049

Au niveau des collections, un presque étage consacré aux marionnettes, avec bien évidemment,  honneur à Laurent Mourguet,

Gadagne_r_ouverture_047

créateur de la figure emblématique de Guignol, ici en compagnie de Gnafron et Madelon…

Gadagne_r_ouverture_032

D’autres marionnettes sont présentées, venant de différentes régions de France

Gadagne_r_ouverture_034

la Picardie par exemple avec la figure de Lafleur

Gadagne_r_ouverture_044

y compris Paris avec ces castelets utilisés pour les spectacles en plein air ou en salle

Gadagne_r_ouverture_035

Une autre figure française dont certains se souviennent encore : Valdès et son Pierrot, spectacle donné au cours de l’émission télévisée de la Piste aux étoiles, sur une musique d’Albinoni, spectacle qui tirait des larmes aux téléspectateurs.

Gadagne_r_ouverture_037

Après la France, un ensemble de marionnettes italiennes dont le célèbre Orlando, Roland, héros des spectacles de puppi

Gadagne_r_ouverture_038

Les salles consacrées aux marionnettes se terminent par l’Asie avec des personnages issus du théâtre japonais

Gadagne_r_ouverture_039

ou des théâtres d’ombres d’Indonésie

  Gadagne_r_ouverture_040

Après l’étage des marionnettes, les collections d’histoire, comme cette salle de réception du temps de la famille florentine des Guadagni, (francisée en Gadagne) ornée d’une cheminée monumentale

Gadagne_r_ouverture_059

avec, sur les cimaises,  la reproduction du fameux plan scénographique de 1550

Gadagne_r_ouverture_061  ici un détail

Au grè des salles, des maquettes, celle de l’Hôtel de Ville

Gadagne_r_ouverture_064

ou celle de la Loge du Change

  Gadagne_r_ouverture_068

du mobilier, comme le lit de Napoléon, qu’il a utilisé lors de son séjour à Lyon au début du XIXème siècle

Gadagne_r_ouverture_019

des reconstitutions de pièces entières

Gadagne_r_ouverture_069

l’évocation de la soie avec quelques métiers à tisser

  Gadagne_r_ouverture_062

Au gré des salles, quelques vues de Lyon, sous forme de tableaux

Gadagne_r_ouverture_022

ou de gravures

  Gadagne_r_ouverture_066

  En tout, plus de 2000 objets exposés.. et cela se passe aujourd’hui…

Related posts:

21 Comments

  • juin 12, 2009

    sonic

    Vraiment très sympa cette manifestation et pour la bonne cause !! Très belle initiative !
    Monique

  • juin 12, 2009

    Tiuscha

    Ma fille adorerait visiter ce musée… Quel dommage que le fooding ne soit pas plus diffusé que ça dans nos « campagnes profondes »… C’est un chouette moment avec des découvertes humaines et culinaires…

  • juin 12, 2009

    mercotte

    Et oui ça devait être trop bien !! Maxime et René m’en ont parlé lundi d’ailleurs, et pis il y en a quand même bp que je connais bien, des savoyards, un Grenoblois ou presque et le lyonnais, dommage d’avoir été déjà prise ce jour là !! c’est plus que tentant ! et le musée, c’est superbe aussi ! beau reportage !

  • juin 12, 2009

    anna

    pas de fooding près de chez moi le plus près Toulouse mais je n’y ai jamais assisté, beau reportage sur cette belle journée, merci de la faire partager.

  • juin 12, 2009

    Nadjibella

    Quel travail. Très beau reportage. BRAVO!!

  • juin 12, 2009

    Silvia

    Quelle magnifique journée.
    Bisous.

  • juin 13, 2009

    Perlininie

    Merci pour cette belle visite!

    C’est vraiment super de boire son café le matin en se promenant ainsi!!! Je suis ravie par ces belles photos, le musée semble très intéressant, pour les petits comme pour les grands…
    Et puis je ne connaissais pas le fooding! mais le footing si, d’ailleurs je file !!!

  • juin 13, 2009

    MTV

    Encore un très agréable moment en ta compagnie !
    De bonnes et de belles choses…Merci du partage
    Ammicalement de la vallée

  • juin 13, 2009

    provence

    Superbe reportage!

  • juin 14, 2009

    Val

    Bon, je déménage sur Lyon! Bisous

  • juin 14, 2009

    Babeth59

    merci pour la visite et les photos du fooding….quand donc internet transmettra t-il le goût?….

  • juin 15, 2009

    ml

    Que de bons moments j’en suis certaine !!

  • juin 15, 2009

    frederique

    merci pour ce reportage culturo gourmand !

  • juin 15, 2009

    Mona

    Bravo Dominique ! C’est un reportage très complet ! J’aurais bien aimé être là-bas…çà donne terriblement envie !
    PS : et alors ce voyage à Budapest ? Jo volt ?
    Szervùsz !

  • juin 16, 2009

    ansophil

    merci de ce moment partagé avec nous …VRAIMENT MERCI !!!

  • juin 18, 2009

    Diana

    Nous aussi, il a eu lieu à Nice mais il pleuvait alors je n’ai pas été, je me suis rabattue sur un resto italien. Maintenant que j y pense, je regrette…
    Mais mes copines ont été et elles ont trouvé que c’était quand même méga léger quoi…En fait, on aurait du y aller à l’apéro et après aller au resto…alala!

  • juin 24, 2009

    sagweste

    et toi tu etais ou ? loolll

  • juin 26, 2009

    vanessa

    les propositions du chef du Flocon de Sel me séduisent énormément !

    Et en parlant des Terrasses d’Uriage, as tu eu l’occasion de feuilleter le bouquin de cuisine ? Si oui, comment le trouves tu ?

  • juillet 5, 2009

    Delphine

    Bé, je pensais pas me voir sur une de vos photos ! C’était trés sympa et trés bon ! Vivement l’année prochaine …

  • juillet 5, 2009

    payette6202

    Roo mince je ratte toujours les evenenement culinaire a Lyon!! Tu pourrais me tenir au courant de touts les evenements gastronomique Lyonnais?
    Bisous.

  • février 14, 2012

    Jimbo

    Your post has moved the deatbe forward. Thanks for sharing!

Laisser un commentaire